En phase de création d’entreprise ou en phase de lancement d’un nouveau produit, il est vivement recommandé de réaliser une étude de marché. Banques, prospects et même futurs fournisseurs ont besoin d’éléments précis quant à votre projet et hésiteront à vous suivre si ce dernier n’est pas correctement présenté.

La définition du marché

Bien connaître le marché dans lequel l’entreprise évolue est primordial. La plupart des entrepreneurs attendent de lancer un nouveau produit ou service pour réaliser une étude. Pourtant, il est vivement recommandé de faire une veille concurrentielle permanente. Afin de comprendre le marché dans lequel l’entreprise évolue, il faut lister qui seront les acteurs qui graviront autour du projet. Futurs clients, futurs fournisseurs, acteurs financiers et méthodes de développement commerciales sont à traiter lors de cette analyse. Des réponses sont également à apporter sur les perspectives d’avenir du service ou du produit, les dernières innovations dans ce secteur, etc. Enfin, il convient de connaître toutes les spécificités du marché comme des saisonnalités ou des lieux de vente particuliers.

L’analyse de la demande

La partie la plus délicate de cette étude de marché est l’analyse de la demande. Comment savoir si le produit ou le service va répondre à la demande d’un futur client alors que cette offre n’est pas encore sur le marché ? C’est sur ce point que le sondage prend tout son sens. Il faut créer une offre et la tester sur différents profils et via différents canaux de vente. Les réponses du panel de test vont permettre de mieux comprendre les attentes des clients et, le cas échéant, rectifier l’offre commerciale. Pour réaliser ce sondage, il faut poser des questions à un échantillon de population témoin représentatif. Évidemment, les questions ne doivent pas être orientées pour laisser les prospects s’exprimer le plus possible.

L’analyse de l’offre

Analyser son offre avant de lancer son produit ou son service sur le marché est essentiel. Oui, mais pourquoi ? Dans un marché concurrentiel, connaître les autres acteurs sur le marché permet de correctement positionner son offre. En effet, à qualité et services équivalents, un produit ou un service plus cher ou moins performant aura du mal à séduire les prospects. Connaître le prix de vente des concurrents n’est que la première étape d’une analyse de l’offre. En effet, il faut également connaître les coûts et méthodes de production de la concurrence, les caractéristiques du produit et du service, analyser les conditions générales de vente... Faire un petit devis à la concurrence est déjà un très bon début.
>  Voir toutes mes News